Devenir VSL | Tout ce qu’il Faut Savoir - Caree - Transport sanitaire

Vous souhaitez devenir VSL ? Si vous aimez conduire, que le milieu médical vous plaît et que vous avez un bon sens du relationnel, ce métier est peut-être fait pour vous ! Dans cet article, nous répondons aux questions les plus fréquentes : qu’est-ce qu’un VSL ? Comment devenir chauffeur VSL ? Quels sont les diplômes requis ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet !

Qu’est-ce qu’un VSL ?

Le sigle VSL signifie Véhicule Sanitaire Léger. Plus précisément, un VSL est un véhicule chargé de transporter des blessés ou des malades vers des structures de soin, dans le respect des règles de confort, de sécurité et d’hygiène. 

Contrairement aux ambulances, il n’est pas adapté aux urgences et il peut transporter jusqu’à trois malades en position assise. En fait, c’est le médecin qui prescrit le transport et choisit le moyen le mieux adapté : transport assis (taxi conventionné et VSL) ou allongé (ambulance). On dit que le VSL est un TAP, c’est-à-dire un Transport Assis Professionnalisé.

Comment reconnaître un VSL ? Le VSL est une voiture agrée, blanche, qui doit présenter des insignes spécifiques : la croix bleue à six branches et le nom de l’entreprise ou de la personne physique ou morale titulaire de l’agrément. Pas de panique, nous verrons plus bas ce qui concerne les démarches pour devenir VSL !

Qui sont les chauffeurs VSL ?

Contrairement à une ambulance qui nécessite deux membres d’équipage (un ambulancier et un auxiliaire ambulancier), le VSL nécessite seulement un chauffeur.

Quels diplômes pour devenir VSL ? Le chauffeur de VSL peut être ambulancier, dans ce cas il doit posséder les diplômes suivants :

Mais les auxiliaires ambulanciers peuvent également conduire seuls un VSL. Dans ce cas ils doivent présenter :

  • la carte d’auxiliaire sanitaire ;
  • l’attestation de formation d’auxiliaire ambulancier ;
  • le brevet national de secourisme et brevet national des premiers secours (AFPS) / ou attestation de formation des premiers secours (AFGSU).

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez nos articles comment devenir ambulancier et comment devenir auxiliaire ambulancier !

Dans les deux cas, pour devenir VSL il faut posséder un permis B depuis plus de 3 ans – ou 2 ans pour la conduite accompagnée.

Il faut également posséder une certification de vaccination. Les vaccins suivants sont obligatoires : tétanos, Hépatite B, poliomyélite et diphtérie.

Comment devenir VSL ?

VSL salarié

Un VSL peut-être salarié dans un établissement public hospitalier ou dans une entreprise de transport sanitaire (ETS). Pour cela, il doit simplement avoir suivi les formations requises, mentionnées plus haut, et trouver un employeur !

Créer une entreprise de VSL

Un chauffeur VSL (ambulancier ou auxiliaire ambulancier) peut décider de créer son entreprise. Cependant, il faut savoir que le marché des transports sanitaires est un marché conventionné. Pour démarrer son activité, une entreprise de transport sanitaire doit donc obligatoirement :

  • être inscrite à l’URSAFF ;
  • obtenir un agrément préfectoral auprès de l’ARS (Agence Régionale de Santé) de son département.

Or, une condition d’obtention de l’agrément est que l’entreprise doit posséder au moins une ambulance ou une ASSU : un VSL seul ne peut donc se déclarer comme indépendant. Cliquez ici pour découvrir comment obtenir l’agrément ambulance !

Enfin, l’entreprise peut adhérer à une convention avec la CPAM pour pouvoir assurer l’avance et le remboursement des frais à ses clients.

Qui sommes-nous ?

Caree est la première solution digitale permettant aux transporteurs sanitaires de gérer leurs prises en charge, leurs patientèles, de déléguer des courses à des chauffeurs disponibles et de faire leurs télétransmissions aux Caisses de la Sécurité Sociale en un clic.

M