Quelles sont les différences entre un taxi et un VTC ?

Le métier de chauffeur de taxi réside dans le fait de conduire un véhicule pour transporter ses clients à destination. Il doit également développer des stratégies appropriées pour gagner de l’argent et savoir être au bon endroit au bon moment. Cela est notamment dû aux nombreux concurrents présents sur le marché tel que : les VTC, les chauffeurs UBER, Lyft, etc. Ces entreprises ne sont pas soumises aux mêmes réglementation que les taxis et ne doivent pas investir autant d’argent qu’eux. C’est donc de la concurrence déloyale. L’objectif de cet article est de mettre en évidence les principales différences entre les chauffeurs de taxi et les VTC. Qu’est-ce qu’un VTC ? Qu’est-ce qu’un taxi ? Quelles sont les différences Taxi et VTC ? Caree répond à toutes les questions !

Qu’est-ce qu’un VTC ?

Le terme VTC signifie : véhicule de tourisme avec chauffeur. Les chauffeurs VTC effectuent les mêmes services que les taxis, mais ont malgré tout quelques différences. Il faut savoir que devenir VTC est plus simple que de devenir chauffeur de taxi. En effet, les VTC n’ont pas d’ADS (Autorisation de Parking délivrée par la Mairie). 

La loi définie les VTC comme étant des « exploitants qui mettent à la disposition de leur clientèle une ou plusieurs voitures de transport avec chauffeur, dans des conditions fixées à l’avance entre les parties. »

Qu’est-ce qu’un taxi ? 

La profession de taxi existe depuis maintenant plusieurs siècles, c’est un métier historique en France qui n’a cessé d’évoluer et de s’adapter à son époque et sa clientèle. Pour la définition de taxi, quoi de mieux que la définition de la loi ! 

 L’appellation de conducteur de taxi s’applique à tout véhicule automobile de neuf places assises au plus, y compris celle du chauffeur, muni d’équipements spéciaux, dont le propriétaire ou l’exploitant est titulaire d’une autorisation de stationnement sur la voie publique en attente de la clientèle, afin d’effectuer à la demande de celle-ci et à titre onéreux le transport de personnes et de leurs bagages

Les différences entre ces deux métiers :

Le métier de chauffeur de taxi est un métier bien plus encadré ! La pratique de ce métier nécessite l’achat d’une licence de taxi. Pour avoir une licence de taxi, il faut soit la racheter à un autre taxi, soit en demander une à la mairie de sa commune (ou préfecture). D’autres critères existe, comme le prix des courses effectués qui n’est fixé qu’à la fin du parcours. De plus, les taxis disposent d’un lumignon qui permet aux clients de les reconnaître dans la ville. Une autre grande différence par rapport aux VTC est que les taxis peuvent être interpellés à n’importe quel instant dans la rue.

Les VTC n’ont pas d’ADS (autorisation de Parking pour se stationner) et n’ont que très peu d’argent à investir pour pratiquer leurs professions. 

La formation des VTC est rapide. En effet, un taxi doit être titulaire du permis B (respect du code de la route) et d’un examen de passage (en ce qui concerne l’examen des taxis, nous avions écris un articles à ce propos notamment sur l’admissibilité et le centre de formation) alors que les chauffeurs VTC doivent disposer d’un permis B et suivre une formation de 250h.

De plus, il faut savoir que la profession de taxi est très réglementée ! Il faut donc impérativement que le taxi dispose de sa carte professionnelle normalement obtenue après l’examen de certificat de capacité professionnelle.

Les deux professions doivent avoir réalisé une visite médicale et disposer d’un certificat médical.

D’autres différences existent, notamment sur le casier judiciaire du conducteur, en effet, les taxis doivent avoir un casier judiciaire vierge pour pratiquer la profession. Pour les conducteurs de VTC, cette restriction s’applique uniquement sur certains délits.

Une grande différence avec les taxis est que les VTC ne peuvent prendre en charge que sur réservation.

Qui sommes-nous ?

Caree est la première solution digitale permettant aux transporteurs sanitaires de gérer leurs prises en charge, leurs patientèles, de déléguer des courses à des chauffeurs disponibles et de faire leurs télétransmissions aux Caisses de la Sécurité Sociale en un clic.

M