Équipement Taxi : tout ce qu’il faut avoir dans son véhicule -

Vous vous demandez quel équipement taxi prévoir ? Dans cet article, Caree vous informe sur les
équipements obligatoires à avoir dans son véhicule pour exercer son activité professionnelle et vous
aide à choisir les produits idéals.

L’équipement taxi obligatoire

D’après larticle R. 3121-1 de la circulaire interministérielle relative au transport public de personnes, lorsqu’un véhicule est affecté à l’activité de taxi, il doit contenir les équipements obligatoires suivants :

  • un compteur horokilométrique homologué, également appelé taximètre ;
  • un horodateur homologué, si le taximètre ne dispose pas de cette fonction ;
  • un lumineux ;
  • une plaque indiquant le numéro de l’autorisation de stationnement (ADS) ;
  • une imprimante connectée au taximètre ;
  • un terminal de paiement électronique (TPE).

Exercer l’activité de taxi dans un véhicule ne comportant pas tous ces équipements est passible d’une amende.

Zoom sur :

Le taximètre

Le taximètre, ou compteur horokilométrique, permet de mesurer le montant à payer des courses en fonction de la distance parcourue et du temps passé dans le véhicule. 

Les principaux fournisseurs de taximètres sont les entreprises ATA, Gamma et HALE. Elles proposent différents modèles plus ou moins élaborés : prise en compte de nouveaux paramètres, robustesse, design, poids, ergonomie… Il existe même certains modèles qui ne se fixent pas au tableau de bord mais qui sont intégrés au rétroviseur intérieur. À vous de choisir celui qui vous convient le mieux, en gardant en tête qu’il doit être homologué quoiqu’il en soit.

La plaque

Pour pouvoir exercer son activité de taxi, le chauffeur doit se munir d’une autorisation de stationnement (ADS), qui comprend une plaque sur laquelle est affichée le numéro de l’ADS ainsi que sa commune de rattachement. Elle est rivée à l’intérieur du véhicule, sur l’aile avant droit. Bien entendu, elle doit être visible de l’extérieur !

Pour en savoir plus sur la plaque et la licence taxi qui lui est rattachée, consultez notre article sur le sujet !

Le lumineux

Le lumineux est ce dispositif lumineux extérieur qui porte la mention « taxi ». Il est vert lorsque le taxi est libre, donc prêt à accueillir un client, et devient rouge lorsqu’il est occupé. Il doit être connecté au taximètre.

Vous pouvez opter pour un lumineux fixe ou un lumineux détachable et y ajouter des accessoires pour indiquer votre commune et votre numéro de téléphone. 

Où acheter son lumineux taxi ? La solution la plus classique est de choisir un lumineux de la même marque que votre taximètre, mais vous pouvez également choisir un lumineux universel, comme ceux de la marque Starplast.

Autrement, c’est à vous de choisir le dispositif qui vous plaît le plus esthétiquement : car sa première fonctionnalité est d’être visible !

Le facturier et l’imprimante

Le taxi doit nécessairement abriter une petite imprimante (ou facturier) pour éditer les reçus des courses. Là encore, il existe différents modèles qui proposent par exemple de personnaliser les tickets (logo, informations de contact, police d’écriture, etc.). 

Le terminal de paiement électronique (TPE)

Depuis 2014, les chauffeurs de taxi ont l’obligation de proposer à leurs clients le paiement par carte bancaire, sous peine de recevoir une amende pouvant atteindre 1 500 €. Leur véhicule doit donc contenir un terminal de paiement électronique, dit TPE. Il doit être bien visible du client.

Il existe deux types de TPE :

  • les TPE fixes, qui sont branchés sur secteur et utilisent généralement une ligne téléphonique ou l’ADSL ;
  • les TPE mobiles, qui disposent d’une batterie et utilisent le réseau 3G – ils fonctionnent généralement avec une application sur smartphone.

Deux solutions s’offrent à vous pour acheter un TPE : la location ou l’achat. Cependant, la location peut revenir chère et aujourd’hui, certains modèles – notamment les TPE mobiles – proposent des solutions très économiques. Vous pouvez vous tourner vers les marques suivantes : Sumup, iZettle et Smile&Pay. 

À noter que certains TPE intègrent directement une imprimante.

La trousse de secours

La trousse de secours n’est pas obligatoire dans les taxis, mais elle est recommandée. Pour vous donner une idée de ce qu’elle peut contenir, voici la liste de la composition minimale de la trousse de secours d’un taxi conventionné :

  • une boîte de compresses stériles 10 x 10 cm ;
  • un pansement stérile absorbant (de type américain) ;
  • une bande extensible de quatre mètres sur 10 cm ;
  • deux clips de fixation pour les bandes ;
  • une solution antiseptique bactéricide non iodée ;
  • une paire de ciseaux ;
  • une paire de gants stériles ;
  • un sac à vomi ;
  • une couverture de survie ;
  • du sucre en morceaux.

Certaines marques spécialisées dans le matériel médical proposent des trousses de secours fournies spécialement pour les taxis : Contact Sécurité, Securimed, SMSP, etc.

Conseil : il existe des offres proposant des packs comprenant tout le matériel taxi obligatoire. Une solution qui peut se révéler être plus économique que l’achat séparé de vos équipements…

Qui sommes-nous ?

Caree est la première solution digitale permettant aux transporteurs sanitaires de gérer leurs prises en charge, leurs patientèles, de déléguer des courses à des chauffeurs disponibles et de faire leurs télétransmissions aux Caisses de la Sécurité Sociale en un clic.

M