Courant juin 2021, plus de 150 chauffeurs utilisant l’application Uber se sont fait bannir de force durant la pratique de leurs activités. Une nouvelle fois, Uber se retrouve avec plusieurs plaintes contre lui dont une émanant de la Ligue des droits de l’Homme (LDH). Le jeudi suivant les faits présentés ci-dessus, la LDH elle-même à déposé plainte contre Uber auprès de la CNIL (commission Nationale de l’informatique et des libertés).

Une nouvelle preuve qu’Uber ne porte que très peu d’estime pour ses utilisateurs

Les faits reprochés à Uber sont d’avoir déconnecté injustement les utilisateurs tout en envoyant les mêmes messages automatiques. D’après Uber, les raisons de telles accusations relève soit de la faute des chauffeurs avec une violation de la charte de la communauté d’Uber soit d’une anomalie présente sur l’application. Pour les 171 chauffeurs VTC, le fait que la déconnexion et le message envoyé par Uber soient totalement automatisés et donc déshumanisés est injuste en plus d’être illégal. En plus d’être automatique, ces sanctions sont également impossibles à contester.
D’autres chiffres ont également été relevés, sur 138 chauffeurs victimes d’une déconnexion définitive, 120 le sont sans avoir reçu, ne serait-ce qu’un argument ou un avertissement. L’avocat de la LDH affirme que de nombreux chauffeurs sont victimes de déconnexion automatique et suspecte Uber de vouloir faire une sorte de « nettoyage » dans ses rangs de chauffeurs. De ce fait, l’avocat de la LDH lance un appel à la CNIL afin de défendre les droits sociaux de ces chauffeurs.

 

Qui sommes-nous ?

Caree est la première solution digitale permettant aux transporteurs sanitaires de gérer leurs prises en charge, leurs patientèles, de déléguer des courses à des chauffeurs disponibles et de faire leurs télétransmissions aux Caisses de la Sécurité Sociale en un clic.

L’application tout-en-unTransformez votre quotidien de taxi

Que vous soyez débutant ou confirmé, laissez votre planning organiser votre télétransmission.
Et créez vos courses en un clic, grâce à Amelipro, ViaMichelin et PEC+.

M