Devenir Ambulancier | Fiche Métier, Formation, Salaire, etc. -

L’ambulancier est le premier maillon de la chaîne de soins. Son rôle est essentiel : il s’assure de transporter le patient de son domicile jusqu’au centre de soin, mais pas seulement ! Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir : description de métier, statut, perspectives d’évolution, salaire, formation, diplôme…

Devenir ambulancier : tout savoir sur le métier d’ambulancier

Description du métier

Qu’elle est son rôle ?
Tout d’abord son rôle est de prendre en charge le transport des blessés, malades, personnes âgées ou handicapées jusqu’à un établissement hospitalier, un lieu de soin ou une maison de retraite. Mais que ce soit en cas d’urgence ou dans le cadre d’une prescription médicale, devenir ambulancier implique d’assurer la sécurité et le confort des patients à bord d’un véhicule adapté (contenant des appareils médicaux, une literie, etc.). De plus dans l’ambulance, il n’est cependant pas seul : il est accompagné d’un auxiliaire ambulancier.

Cependant en plus de cette mission essentielle, l’ambulancier doit pouvoir assurer les fonctions suivantes :
– acheminer le patient jusqu’au véhicule, à l’aide d’un brancard si nécessaire ;
– surveiller l’état du malade ou du blessé tout au long du transport ;
– faire fonctionner les appareils d’assistance médicale ;
– assurer le bon fonctionnement et l’entretien de l’ambulance et du matériel médical ;
– en cas d’urgence, prodiguer les premiers soins ;
– transmettre les informations au personnel médical ;
– gérer les tâches administratives ;
– rassurer le patient et ses proches.

Les qualités requises pour devenir ambulancier

Quelles sont les qualités ?

Il faut savoir que c’est un métier éprouvant : il vous faudra avoir un sang-froid à toute épreuve ! Deplus vous devez également être flexible et avoir une bonne résistance physique, car vos horaires seront irréguliers et vous devrez certainement travailler de nuit. Car sur la route, vous devez avoir une conduite irréprochable, tout en restant prudent. Par ailleurs, il doit être méthodique afin de toujours respecter les procédures à la lettre, mais aussi faire preuve d’une grande réactivité pour répondre aux imprévus ! Enfin, devenir ambulancier consiste aussi à rassurer les blessés et les malades, ainsi que leurs proches : il doit avoir un bon sens du relationnel.

Devenir ambulancier : quel statut ?

Quels sont les différents statuts ?
Secteur public : fonctionnaire dans les établissements publics hospitaliers ;
Dans le privé : salarié d’une entreprise de transport sanitaire, souvent des petites entreprises ;
Dans un organisme, comme la Croix-Rouge française ;
En indépendant ou micro-entrepreneur : artisan libéral.

Le salaire de l’ambulancier

Combien gagne un ambulancier ? Le salaire dépend de son expérience, mais aussi de son statut :
–  fonctionnaire : exerçant dans la fonction publique gagnera approximativement 1 500 € en début de carrière. Cependant à termes, il pourra prétendre à un salaire de 1 950 €, sans les primes ;
– privé : le salaire d’un ambulancier dans le privé dépend de l’entreprise pour laquelle il travaille. Cependant, il se situe généralement entre 1 600 et 1 800 €. Avec les primes, il pourra atteindre 2 200 € ;
– libéral : en agglomération, un ambulancier libéral touche généralement 3 000 à 4 000 € par mois. En zone rurale, son salaire avoisinera plutôt les 2 000 € par mois.

Les évolutions de carrière

Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière ?
En effet il peut choisir de se spécialiser pour pouvoir assurer les urgences ou répondre aux besoins spécifiques de certains publics (transport sanitaire pédiatrique ou psychiatrique). De plus il peut également intégrer un service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR). Comment devenir ambulancier SMUR ? La sélection est rude : il faudra être parmi les meilleurs ! Cependant après quelques années, il peut devenir régulateur d’une structure de soin. Il va alors gérer les déplacements de l’équipe, recevoir les appels et les demandes d’intervention. En bref, il sera en charge du planning des courses. Enfin, un ambulancier peut choisir de travailler à son compte en devenant ambulancier indépendant. Par conséquent il devient donc chef de sa propre entreprise. Donc il gagnera plus, mais devra investir dans le ou les ambulances (compter de 50 000 à 100 000 € par véhicule). Pour devenir ambulancier libéral, il faut obtenir un agrément auprès de l’Agence Régionale de Santé et une autorisation de mise en circulation pour chaque véhicule.

Devenir ambulancier : quelle formation ?

Le Diplôme d’État d’Ambulancier (DEA)

Comment devenir ambulancier ?
Tout d’abord il faut obtenir le diplôme d’état d’ambulancier (DEA), qui remplace depuis 2007 le CCA (Certificat de Capacité d’Ambulancier) et le diplôme d’ambulancier. Il est équivalent à un niveau CAP. Chaque année, ce sont près de 2 000 ambulanciers qui sont diplômés !
Pour obtenir le DEA, il faut passer :
Une épreuve écrite (français et mathématiques) / les titulaires du BAC ou les diplômés de
secteur sanitaire ou social type CAP sont dispensés ;
Une épreuve orale / ceux qui ont exercés en tant qu’auxiliaire ambulancier pendant au moins 1 an sont dispensés.

La formation pour devenir ambulancier : contenu, déroulement, prix

La formation peut être prise en charge par différents organismes : la Croix-Rouge française, les instituts spécialisés, les CHU et les écoles du groupe Aftral. La formation comprend approximativement 600 heures d’enseignement théorique, et elle peut être suivie à temps plein ou à temps partiel (2 à 4 mois de formation). À travers huit modules, on y apprend :
– à assurer des gestes adaptés à l’état du patient et à apprécier son état clinique ;
– à respecter les règles de sécurité et d’hygiène élémentaires ;
– à adopter un comportement adéquat avec le patient et son entourage, ainsi qu’avec l’équipe de travail et le personnel soignant ;
– à transmettre efficacement les informations pour assurer la continuité des soins ;
– à organiser son activité professionnelle et à gagner en autonomie.
La formation comprend également un stage d’orientation dans une société d’ambulance (140 heures). À noter que les auxiliaires ayant exercé pendant au moins 1 mois et les sapeurs-pompiers ayant exercé à Paris ou Marseille pendant plus de 3 ans en sont dispensés. Quel est le prix de la formation pour devenir ambulancier ? Il faut compter entre 3 000 et 5 000 €, mais la formation peut être prise en charge par des organismes d’état : pôle emploi, financements
régionaux, etc. Renseignez-vous !

Quels sont les prérequis pour devenir ambulancier ?

Pour devenir ambulancier et donc suivre la formation, il faut remplir les conditions suivantes :

– avoir obtenu le brevet des collèges (niveau 3 ème ) ;
– avoir le permis B depuis plus de 3 ans (2 ans si conduite accompagnée) ;
– avoir une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance (faire une demande à la préfecture, jointe d’un avis médical) ;
– avoir une certification médicale de vaccination ;
– avoir une certification des gestes et soins d’urgence (AFGSU) niveau 1.

Qui sommes-nous ?

Caree est la première solution digitale permettant aux transporteurs sanitaires de gérer leurs prises en charge, leurs patientèles, de déléguer des courses à des chauffeurs disponibles et de faire leurs télétransmissions aux Caisses de la Sécurité Sociale en un clic. Découvrez Caree 

M